Publié par

Septembre 2020 : C’est la fin des vacances à la montagne …

Aux Ruchers du Verderet, nous offrons en fin de saison des vacances à nos abeilles ! Nous avons des ruchers en haute montagne, à plus de 2000 m d’altitude. Là haut, les abeilles profitent de l’air pur et ne souffrent pas de la sécheresse et des chaleurs parfois éprouvantes qui règnent dans la vallée. Cette année le mois de septembre a été exceptionnellement chaud (un des plus chauds depuis 1900 !), et fin septembre nos ruches sont encore en vacances à la montagne. Elles sont en pleine forme.

Mais en montagne le temps peut changer brutalement. C’est le cas ici, les conditions se dégradent soudain, la météo annonce des averses de neige ! Il faut réagir très vite. C’est la fin des vacances… on redescend d’urgence ces ruches dans la vallée où elles passeront l’hiver.

Sur la photo, on redescend avec notre véhicule 4×4 un rucher de haute montagne. L’orage approche…

Publié par

Août 2020 : Tourne, tourne, petit moulin…

Août 2020 à la miellerie des Ruchers du Verderet : l’extraction des miels se poursuit.

La fin de la période de production approche aux Ruchers du Verderet. Nous levons les dernières hausses de miel sur les ruchers de production. Nous empilons ces hausses sur le plateau de notre véhicule. Bien sanglées, nous les redescendons dans la vallée pour les extraire dans notre miellerie à Grenoble. Après avoir délicatement enlevé les opercules de cire qui bouchent les alvéoles, nous plaçons les cadres dans des paniers en inox qui tournent sur un axe, entrainés par un moteur électrique. Et tourne, tourne, petit moulin… le miel jaillit des alvéoles ! Nous sommes enivrés par la senteur du miel qui emplit la miellerie !

Publié par

Juin : surabondance de pollens !

ruches équipées de trappes à pollen

Juin 2020 : les pollens en surabondance

Abondance de pollens sur nos ruchers de montagne. Les abeilles ramènent tellement de pollens aux ruches, que le nid s’en trouve encombré au point de perturber la ponte de la reine. Dans ces ruchers situés dans un environnement sauvage, nous installons des dispositifs de récolte de pollens. Les butineuses passent par une sorte de sas qui retient une partie du pollen. Cela évite l’engorgement du nid à couvain. Aux Ruchers du Verderet, nous récoltons ce pollen et le congelons immédiatement pour préserver toutes ses qualités. Une part de ce pollen sera vendu mais nous réservons aussi une bonne partie de ce pollen pour le restituer aux abeilles dans les périodes de disettes.

Publié par

Quoi de neuf en mai 2020 ?

Le mois des transhumances !

Le transport des abeilles à deux chauffeurs !

Le mois de mai est bien occupé par les transhumances aux Ruchers du Verderet ! Après la récolte du miel de printemps en avril, vient le moment de la transhumance dans les forêts d’acacias pour récolter le miel d’acacia, qui sont deux excellents miels de plaine. Ce sont de petites transhumances : nous déplaçons nos ruches autour de l’exploitation, en Isère et en Savoie. Ici, les conditions me permettent de déplacer mes ruches de jour. Plus tard en saison je serai amené à transhumer de nuit à cause de la chaleur. Le bien-être des abeilles décide ! Mon fidèle compagnon prend ici le volant. Changer de conducteur aide à gérer la fatigue !