Publié par

Décembre 2020 : l’élaboration du miel crémeux

Comme promis, je vais parler un peu du miel crémeux.
Qu’est-ce que le miel « crémeux » et comment l’obtient-on ?

Le miel crémeux, ce n’est pas un mélange de miel et de crème ! Le miel est dit « crémeux » quand il ne coule pas et qu’on peut facilement l’étaler sur nos tranches de pain. Le miel ne devient pas crémeux par hasard, c’est le résultat d’un travail en miellerie. Explications…

Le miel peut avoir deux textures :

  • liquide : c’est le miel qui coule sur les doigts
  • cristallisé : c’est le miel avec les grains dans lequel on peut planter la cuillère.

Quand on vient d’extraire le miel de ses alvéoles, il est (quasiment) toujours liquide. Puis, suivant les fleurs que les abeilles ont butiné, soit il garde sa texture liquide, soit des cristaux se forment et le miel prend une texture solide. On dit qu’il a cristallisé.

Une fois cristallisé, le miel peut devenir très dur. Attention à ne pas tordre la cuillère dans le pot !

Pour éviter cela, il est possible d’obtenir en travaillant le miel, cette texture »crémeuse » qui permet d’étaler le miel sur le pain sans s’en mettre sur les doigts.

Il existe plusieurs techniques pour obtenir du miel crémeux, qui donnent des résultats plus ou moins réussis.

Aux Ruchers du Verderet, la technique qui nous plaît le plus, qui permet d’obtenir des miels à la texture crémeuse sans dégrader les miels, est la technique que le grand-père nous a transmise. Elle est d’une extrême simplicité et donne un résultat étonnant. Le grand-père l’utilisait déjà il y a plus de 50 ans ! Nous extrayons le miel et nous le surveillons. Dès qu’il se trouble, cela annonce le début de la cristallisation. Si on le laisse faire, il va former de gros cristaux et devenir dur. Alors, nous le brassons régulièrement (c’est à dire tous les jours !) pour que le miel reste souple. Le grand-père faisait cela avec un simple manche en bois. Nous utilisons maintenant un malaxeur à main électrique avec une hélice. L’air de rien ça reste quand même sérieusement physique. Au bout d’un certain temps, voire même d’un temps certain (le processus peut prendre plusieurs semaines !), nous obtenons la texture idéale : le miel est souple et brillant, il est soyeux ! C’est la texture idéale. C’est à ce moment que nous le mettons en pot. Ce processus uniquement mécanique, sans chauffe, sans adjonctions d’autres miels, évite de dégrader le miel et lui conserve toutes ses qualités jusqu’à la tartine !

Et voilà le résultat en vidéo :

Publié par

Novembre 2020 : la fabrication des gourmandises au miel

Sur les ruchers, le calme règne. Les abeilles sont prêtes à affronter les rigueurs de l’hiver. Elles restent la plupart du temps dans la ruche, même si lors des belles journées, elles vont gambader un peu dehors.

A la miellerie, par contre, c’est l’effervescence.

Nous conditionnons nos miels. Nous avons une belle variété de miels différents et cette variété combinée aux différents formats (250 g 500 g 1 kg) font que l’activité de mise en pots requiert beaucoup de temps et d’organisation. C’est aussi le moment de l’élaboration du miel crémeux dont on vous parlera plus tard.

Mais l’activité phare de ce mois de novembre, c’est la fabrication des gourmandises au miel.

Comme vous avez pu le constater dans la partie boutique de notre site, aux Ruchers du Verderet, nous mettons un point d’honneur à commercialiser uniquement des produits de notre fabrication. C’est notre patte, notre marque de fabrique ! Mais c’est aussi un réel plaisir.

Nous lançons nos fabrications : bonbons au miel, bonbons à la propolis mais aussi pains d’épices, nougats. Nous fabriquons aussi des gourmandises moins connues mais très savoureuses comme le paneforte et les moelleux au miel.

Nous évoluons toute la journée dans les effluves de miel !

C’est aussi pendant le mois de novembre que nous travaillons à mettre au point les prochaines recettes de gourmandises que nous vous proposerons.

Du travail donc, mais aussi beaucoup de plaisir !

Voici quelques photos prises pendant que Sandrine fabrique les bonbons au miel :

Rendez-vous dans la boutique pour déguster ces bonbons !

Publié par

Août 2020 : Tourne, tourne, petit moulin…

Août 2020 à la miellerie des Ruchers du Verderet : l’extraction des miels se poursuit.

La fin de la période de production approche aux Ruchers du Verderet. Nous levons les dernières hausses de miel sur les ruchers de production. Nous empilons ces hausses sur le plateau de notre véhicule. Bien sanglées, nous les redescendons dans la vallée pour les extraire dans notre miellerie à Grenoble. Après avoir délicatement enlevé les opercules de cire qui bouchent les alvéoles, nous plaçons les cadres dans des paniers en inox qui tournent sur un axe, entrainés par un moteur électrique. Et tourne, tourne, petit moulin… le miel jaillit des alvéoles ! Nous sommes enivrés par la senteur du miel qui emplit la miellerie !