Publié par

Juillet : Les abeilles butinent les lavandes

Transhumer nos ruches sur les lavandes est une longue transhumance pour les Ruchers du Verderet. Nous chargeons nos ruches en Isère à la tombée de la nuit et de longues heures de conduite de nuit sont nécessaires pour arriver à destination. Ici, nous sommes sur le plateau d’Albion dans un champ de lavande fine cultivée en bio. On voit les adventices qui s’entremèlent aux tiges de lavande. Le miel de lavande a une saveur florale prononcée. Il est doux et fruité et persiste longtemps en bouche.

Publié par

Juin : surabondance de pollens !

ruches équipées de trappes à pollen

Juin 2020 : les pollens en surabondance

Abondance de pollens sur nos ruchers de montagne. Les abeilles ramènent tellement de pollens aux ruches, que le nid s’en trouve encombré au point de perturber la ponte de la reine. Dans ces ruchers situés dans un environnement sauvage, nous installons des dispositifs de récolte de pollens. Les butineuses passent par une sorte de sas qui retient une partie du pollen. Cela évite l’engorgement du nid à couvain. Aux Ruchers du Verderet, nous récoltons ce pollen et le congelons immédiatement pour préserver toutes ses qualités. Une part de ce pollen sera vendu mais nous réservons aussi une bonne partie de ce pollen pour le restituer aux abeilles dans les périodes de disettes.

Publié par

Juin 2020 : L’activité est intense sur les ruchers

L’activité est intense aux Ruchers du Verderet en ce mois de juin. En plus de la production de miel, nous nous consacrons à l’élevage des abeilles pour assurer le maintien du cheptel. Nous élevons sur l’exploitation des essaims d’abeilles et de jeunes reines. Les essaims, qui sont de petites colonies d’abeilles avec une jeune reine, vont se développer en profitant des floraisons à venir. Ils seront en pleine forme l’année prochaine pour récolter le nectar et le transformer en miel. Sur la photo, on voit des ruchettes qui hébergent les essaims.

Publié par

Quoi de neuf en mai 2020 ?

Le mois des transhumances !

Le transport des abeilles à deux chauffeurs !

Le mois de mai est bien occupé par les transhumances aux Ruchers du Verderet ! Après la récolte du miel de printemps en avril, vient le moment de la transhumance dans les forêts d’acacias pour récolter le miel d’acacia, qui sont deux excellents miels de plaine. Ce sont de petites transhumances : nous déplaçons nos ruches autour de l’exploitation, en Isère et en Savoie. Ici, les conditions me permettent de déplacer mes ruches de jour. Plus tard en saison je serai amené à transhumer de nuit à cause de la chaleur. Le bien-être des abeilles décide ! Mon fidèle compagnon prend ici le volant. Changer de conducteur aide à gérer la fatigue !