Publié par

Août 2022 : Tourne, tourne, petit moulin…

Août 2022 à la miellerie des Ruchers du Verderet : l’extraction des miels se poursuit.

La fin de la période de production approche aux Ruchers du Verderet. Nous levons les dernières hausses de miel sur les ruchers de production. Nous empilons ces hausses sur le plateau de notre véhicule. Bien sanglées, nous les redescendons dans la vallée pour les extraire dans notre miellerie à Grenoble. Après avoir délicatement enlevé les opercules de cire qui bouchent les alvéoles, nous plaçons les cadres dans des paniers en inox qui tournent sur un axe, entrainés par un moteur électrique. Et tourne, tourne, petit moulin… le miel jaillit des alvéoles ! Nous sommes enivrés par la senteur du miel qui emplit la miellerie !

Publié par

Juillet 2022 : des cadres jaune vif dans les ruches !

Pour les Ruchers du Verderet, c’est le moment de récolter le miel de tournesol. Nous levons les hausses. Une petite photo pour partager avec vous le résultat. Les cadres sont jaunes vifs. Le soleil est bien rentré dans les ruches ! Les abeilles reviennent des tournesols couvertes d’un abondant pollen jaune. Ce pollen colore en jaune vif la cire avec laquelle elles ferment les alvéoles de miel pour le protéger.

Publié par

Nouvelle réglementation sur l’étiquetage du miel : France 3 nous rend visite pour un reportage

Depuis le 1er juillet, une nouvelle réglementation entre en vigueur en France concernant l’étiquetage du miel. Désormais, tous les miels conditionnés en France devront faire apparaître sur l’étiquette la liste des pays d’origine dans l’ordre d’importance. Mais cela ne concerne que les miels conditionnés en France. France 3 a fait des reportages sur le sujet et nous a rendu visite à cette occasion. Rendez-vous sur l’edition nationale (à 13 min 45 s) et sur l’édition régionale (à 8 min 20 s) pour les visualiser et en apprendre un peu plus. Merci à Pascaline pour les images !

Publié par

Le blog Lesmondaines nous rend visite !

Dring… Dring… Allo, c’est Gwen, du blog « Les Mondaines« , l’art de vivre grenoblois. Je peux venir visiter voir ce que vous faîtes ? Oui, aujourd’hui nous sommes en train de fabriquer des bonbons au miel. Des bonbons « made in Grenoble », cool. Visite. J’explique notre démarche d’apiculteur, respect des abeilles, amour du produit, vente directe, etc. Gwen dégaine son appareil et clic clic clic. Et les abeilles sont où ? Nos ruchers sont tout autour de Grenoble, dans la campagne et dans les montagnes. On part de suite sur un rucher et clic clic clic d’autres photos. J’explique comment je travaille avec les abeilles pour obtenir des miels exprimant notre terroir. Trop cool, on va partager ça sur lesmondaines

Publié par

Avril 2022 : l’élaboration du miel crémeux

Comme promis, je vais parler un peu du miel crémeux.
Qu’est-ce que le miel « crémeux » et comment l’obtient-on ?

Le miel crémeux, ce n’est pas un mélange de miel et de crème ! Le miel est dit « crémeux » quand il ne coule pas et qu’on peut facilement l’étaler sur nos tranches de pain. Le miel ne devient pas crémeux par hasard, c’est le résultat d’un travail en miellerie. Explications…

Le miel peut avoir deux textures :

  • liquide : c’est le miel qui coule sur les doigts
  • cristallisé : c’est le miel avec les grains dans lequel on peut planter la cuillère.

Quand on vient d’extraire le miel de ses alvéoles, il est (quasiment) toujours liquide. Puis, suivant les fleurs que les abeilles ont butiné, soit il garde sa texture liquide, soit des cristaux se forment et le miel prend une texture solide. On dit qu’il a cristallisé.

Une fois cristallisé, le miel peut devenir très dur. Attention à ne pas tordre la cuillère dans le pot !

Pour éviter cela, il est possible d’obtenir en travaillant le miel, cette texture »crémeuse » qui permet d’étaler le miel sur le pain sans s’en mettre sur les doigts.

Il existe plusieurs techniques pour obtenir du miel crémeux, qui donnent des résultats plus ou moins réussis.

Aux Ruchers du Verderet, la technique qui nous plaît le plus, qui permet d’obtenir des miels à la texture crémeuse sans dégrader les miels, est la technique que le grand-père nous a transmise. Elle est d’une extrême simplicité et donne un résultat étonnant. Le grand-père l’utilisait déjà il y a plus de 50 ans ! Nous extrayons le miel et nous le surveillons. Dès qu’il se trouble, cela annonce le début de la cristallisation. Si on le laisse faire, il va former de gros cristaux et devenir dur. Alors, nous le brassons régulièrement (c’est à dire tous les jours !) pour que le miel reste souple. Le grand-père faisait cela avec un simple manche en bois. Nous utilisons maintenant un malaxeur à main électrique avec une hélice. L’air de rien ça reste quand même sérieusement physique. Au bout d’un certain temps, voire même d’un temps certain (le processus peut prendre plusieurs semaines !), nous obtenons la texture idéale : le miel est souple et brillant, il est soyeux ! C’est la texture idéale. C’est à ce moment que nous le mettons en pot. Ce processus uniquement mécanique, sans chauffe, sans adjonctions d’autres miels, évite de dégrader le miel et lui conserve toutes ses qualités jusqu’à la tartine !

Et voilà le résultat en vidéo :